Les 3 expos de l'été

 
Artboard Copy 227.png
 

Prince·sse·s des villes - Palais de Tokyo -

Jusqu'au 8 septembre 2019

 
expo-princesses-des-villes-palais-de-tokyo-culturclub.jpg
 
 

Prince.sse.s des villes mais pas n’importe lesquelles : Dacca (Bangladesh), Lagos (Nigeria), Manille (Philippines), Mexico (Mexique) et Téhéran (Iran) ; voilà celles qui ont été choisies par le Palais de Tokyo pour aller y dénicher des créateurs. Mais là encore, par n’importe lesquels : le Palais de Tokyo a cherché durant un an les fondateurs de la démesure, des artistes, cinéastes, musiciens, performeurs, créateurs de mode qui aiment repousser les frontières de l’art et les faire trembler. Cinquante artistes ont été sélectionnés par les curateurs de l’expo, Hugo Vitrani et Fabien Danesi, et ont assiégé les salles immenses du musée pour présenter à travers l’art leur vision culturelle, sociale ou politique et recréer une ville imaginaire dans laquelle tu pourras te balader. Une fois de plus, le Palais de Tokyo parvient à ouvrir grand la fenêtre sur l’art contemporain, le vrai, le fou, le provocateur, le captivant et c’est tout ce qu’on aime.  

LE PLUS : pour accompagner ta visite en musique, les artistes Pow Martinez (Philippine), Emeka Ogboh (Nigeria), Reetu Sattar (Bangladesh) & Newsha Tavakolian (Iran) ont créé une playlist (disponible sur Deezer) à la fois estivale, tropicale, mystérieuse et éclectique. Et pour te donner encore plus envie d’y aller, des places sont à gagner ! 

 
 
Artboard Copy 228.png
 

Champs d'Amours, 100 ans de cinéma arc-en-ciel - Hôtel de ville

Jusqu'au 28 septembre 2019

 
exposition-champs-d-amours-100-ans-de-cinema-arc-en-ciel-a-l-hotel-de-ville-culturclub.jpg
 
 

S’il y a bien une exposition à voir ABSOLUMENT en ce moment, c’est celle-ci !  En collaboration avec la cinémathèque et ses archives hallucinantes, l’Hôtel de Ville a décidé de nous offrir le plus beau et le plus complet des panoramas : 100 ans de cinéma LGBTQI+. De manière chronologique, on déambule à travers les époques et on parcourt tous les films qui abordent le sujet de près ou de loin ; du tout premier, Autre que les autres de Richard Oswald en 1919 en Allemagne jusqu’à l’Oscar du meilleur film en 2016 pour Moonlight de Barry Jenkins, en passant par de longues périodes de censure ou de personnages trop caricaturaux. On balaye un siècle d’images, d’intrigues, d’amours, de réactions et de révolutions ! L’expo est vraiment passionnante (nous sommes tout de même restés presque 2h) et en plus elle est gratuite, alors aucune excuse. 

LE PLUS : à cette occasion, nous avons décidé de te proposer une sélection incontournable de 10 films qui parlent d’homosexualité. Et si tu veux aller encore plus loin, voici notre article  “La Favorite de Yórgos Lánthimos : le film d’époque lesbien, un genre compliqué

 
 
Artboard Copy 229.png
 

Henry Wessel, a Dark Thread - Maison Européenne de la Photographie

Jusqu'au 25 août 2019

 
expo-henry-wessel-mep-culturclub.jpg
 
 

C’est une première en France, les photos d’Henry Wessel sont mises en lumière et c’est à la Maison Européenne de la Photographie que ça se passe. Henry Wessel est sans aucun doute un photographe américain marquant de sa génération. Sa spécificité ? Les scènes ordinaires du paysage social américain. À travers les différentes séries qu’il présente, il aime faire dialoguer ses images afin de créer une narration photographique, toujours inspirée par le roman noir qui le fascine tant. Il a commencé à concevoir cette exposition et souhaitait présenter sa série inédite A Dark Thread mais est décédé en septembre 2018 et n’a alors pas pu la voir aboutir. Toujours en quête de scénario, il avait défié des écrivains de romans policiers d’imaginer des histoires à partir de ses images. Trois nouvelles sont alors à découvrir dans un petit livre publié spécialement à l’occasion de l’expo. 

LE PLUS : au dernier étage, en miroir de l’exposition d’Henry Wessel, la MEP t’invite à (re)découvrir sa collection, sur le thème du film noir, en faisant dialoguer les images de près de 50 photographes majeurs et créant entre elles des correspondances historiques et formelles. Si tu aimes la photo et le cinéma, viens découvrir les photos de Larry Clark, Sabine Weiss, Ralph Gibson ou encore Brassaï ; c’est un rendez-vous incontournable. 

 
 
 
 
musique.png
 

Lucien & The Kimono Orchestra - Neptune

Arlo Parks - Cola