La fête au Bouc de Mario Vargas Llosa - 2004

 
 
Artboard Copy 238.png
 

Saint-Domingue ça te parle ? Nous, pas vraiment. Et Rafael Trujillo ? Peut-être un peu plus. Grand dictateur des années 1930 aux années 50, ce personnage franchement cinglé se voit embarquer dans une poursuite phénoménale où ses fidèles alliés deviennent lentement ses pires ennemis. Quand un auteur décoré du prix Nobel de littérature s'empare d'un tel sujet, c'est un feu d'artifice : la politique se mêle délicatement à la psychologie et c'est un magnifique récit historique et quasi policier qui se met en place.

LE PITCH : corruption, tyrannie et marchandage sexuel, Saint-Domingue sous Trujillo rappelle les dictatures sud-américaines. Tandis que certains se placent au plus proche del Jefe pour bénéficier des plus honorables responsabilités, ces partisans seront prêts à tout pour rester les fidèles d'un dictateur pourtant grandement tyrannique. Se placer dans les yeux de la fille de l'un d'entre eux, c'est faire un voyage historique au milieu d'une société sans limites où les jeux politiques et les guerres de pouvoir règnent fièrement.

LE PLUS : une intrigue comme celle-ci, ça se déguste. Si le polar ce n'est pas ta tasse de thé, ce roman tonitruant va te rappeler la joie de dévorer chaque page d'un bon bouquin à la façon d'un thriller. Sauf que cette fois, l'écriture y est splendide et c'est un dictateur en chair et en os qui prendra place dans le métro à tes côtés, chaque fois que tu ouvriras La Fête au Bouc.

 
 
© Mario Vargas Llosa par Felix Clay

© Mario Vargas Llosa par Felix Clay

COMMANDE-LE SUR :

livresLisa Marguenot