Fief.jpg
 
L'avis du Club.png
 

Quand on a commencé ce livre, on ne connaissait ni l’histoire ni l’auteur, on savait juste qu’il avait reçu le prix Inter 2018. Mais alors impossible d’imaginer le style d’écriture de Fief. Car oui, c’est écrit dans un langage familier, un peu comme si c’était une “caillera” qui parlait. Mais caillera ce n’est pas vraiment le bon terme. Comme l’explique le narrateur  « chez nous il y a trop de bitume pour qu’on soit de vrais campagnards, mais aussi trop de verdure pour qu’on soit de vraies cailleras ». Ce narrateur c’est Jonas, il raconte sa vie, son quotidien avec sa bande de potes. Ils passent leur temps à se charrier, fumer des joints et… rien d’autre. Pour son premier roman, David Lopez s’est inspiré de ses passions, la boxe, le rap mais aussi de ses origines, lui qui vit à Nemours. De manière touchante, il décrit la difficulté du passage à l’âge adulte. Alors si tu aimes les histoires de bande d’amis, de shit, de boxe, ce livre est fait pour toi. Sinon, on te conseille quand même de découvrir ce style d’écriture jeune, très parlé, argotique et déroutant.

 
 
 
 © David Lopez par Hermance

© David Lopez par Hermance

42137707_330078457728520_2276445830678315008_n.png
Lisa Marguenot