My sweet pepper land de Hiner Saleem
 
l'avis du club
 

My Sweet Pepper Land est une petite perle. C’est le genre de film qui te fait voyager dans les montagnes, qui ralentit le temps. On se retrouve perdu dans un village situé entre l’Iran, l’Irak et la Turquie. Un endroit tellement reculé que la loi n’est pas respectée et les mentalités figées. Jusqu’au jour où Baran, le nouvel officier de police, tente de faire bouger les choses. On a été particulièrement séduits par l’esthétisme du film et la beauté époustouflante de l’actrice franco-iranienne Golshifteh Farahani qui joue le rôle de Govend, une institutrice insoumise. Pour l’anecdote, en dehors des quatre personnages principaux, l’ensemble du casting est composé de comédiens non-professionnels, natifs de la région du Kurdistan, une volonté du réalisateur Hiner Saleem. 

Bande annonce
 
 
 
 
Allociné
 
 
Hiner Saleem s’empare des codes du film de genre sans sombrer dans un pur exercice de pastiche. Il livre un film fort qui, derrière ses moments jouissifs de pur spectacle, gros plans et règlements de comptes, livre une réflexion féroce sur ces incorrigibles humains, aveuglément soumis à leurs contradictions.
— la croix par Arnaud Schwartz
 
VOD
DrameLisa Marguenot