La sélection d'Eliette #2 Trois livres pour comprendre le poids

 
On-ne-naît-pas-grosse-Moi-en-Double-Gros-nest-pas-un-gros-mot-culturclub.png

Tu as entendu parler de grossophobie ? Sans doute. Mais sais-tu vraiment ce que ce nouveau terme dénonce ? En donnant un nom à cette attitude, les livres ci-dessous tentent de démonter les préjugés et la stigmatisation simple et automatique que la société impose aux personnes grosses ou en surpoids. Alors que les diktats de la beauté mènent un combat sans relâche contre les personnes grosses, ces livres vont nous montrer que le surpoids est rarement dû à un quelconque manque de volonté. Bien au contraire, n’est-ce pas justement cette société du fitness qui rendrait gros.se ?

Quelque soit ta position sur ce sujet, tu apprendras à changer ton regard. Finalement, avant d’être en surpoids, une personne est dotée d’une personnalité et même d’une sexualité.


on-ne-naît-pas-grosse-gabrielle-deydier-newsletter-culturclub.png

Gabrielle Deydier livre une superbe enquête sur la grossophobie. Incontournable, Gabrielle raconte à travers un récit puissant le quotidien de ces 7 millions de Français imprégnés d’insultes, de discriminations à l’embauche et d’opérations bariatriques. En plus d’être généreusement documenté, cet ouvrage pointe du doigt la difficulté pour une personne grosse à trouver sa place dans notre société. À la lecture de ce livre, de multiples interrogations vont te traverser l’esprit. Avons-nous peur de prendre du poids ? Une personne grosse est-elle moins volontaire qu’une personne mince ?

En somme, Gabrielle change notre vision et nous invite, hommes et femmes à analyser la place du corps dans notre société.

moi-en-double-navie-audrey-lainé-newsletter-culturclub.png

Voici une bande-dessinée qui va te faire le plus grand bien. Navie partage avec nous son intimité dans cette autobiographie très positive. Accompagnée de la dessinatrice Audrey Lainé, Navie a du lutter pour changer physiquement. Mais alors que les kilos en trop disparaissent, c’est aussi tout un pan de son identité et de sa construction qui disparaît à la fois. Notre corps incarne-t-il seulement des notions telles que “mince” ou “gros” ? On y découvre le parcours d’une battante pour qui la perte de poids a eu de multiples conséquences sur son quotidien. On y rigole beaucoup, nous sommes émus souvent mais Navie et Audrey parviennent avec brio à transmettre quelques sensations qu’on éprouve lorsque notre corps change.

Un témoignage illustré avec beaucoup de bienveillance à lire sans plus attendre pour vous réconcilier avec votre corps quelle qu’en soit sa forme !

-gros-nest-pas-un-gros-mot-daria-marx-eva-perez-bello-newsletter-culturclub.png

Gras Politique est un collectif enthousiaste luttant contre la discrimination vis-à-vis des personnes grosses. Daria Marx, la cofondatrice, est une militante badass qui n’a pas peur de dénoncer l’omniprésence de la grossophobie en France. À travers ce très court ouvrage, Eva Perez-Bello et Daria Marx nomment une discrimination aujourd’hui absente du dictionnaire. Elles y démontent un à un les préjugés autour des personnes grosses. Que ce soient les médecins, les employeurs, les marques de fringues, ou même les compagnies aériennes, les pratiques discriminatoires que chacun exerce, rendent la vie des personnes obèses bien compliquée sans pour autant les aider profondément à maigrir. Un paradoxe que les auteures de “Gros” n’est pas un gros mot dénoncent fermement. S’il t’arrive de toiser une personne obèse en train de manger un MacDo et que tu es prêt(e) à changer ton regard, ce livre est fait pour toi.

Mention spéciale pour ce stéréotype grossophobe : si vous en doutiez, oui, les gros.ses peuvent avoir une vie sexuelle épanouie.

 

De Eliette Levy, publié le 22/05/2019

 
Titre Plus d'articles.png