Gio Ponti, designer architecte ou architecte designer

 
gio-ponti-tutto-ponti-musee-des-arts-deco-culturclub-newsletter.png

Le MAD organise la toute première rétrospective en France sur l’immense Gio Ponti. Étonnant que celui qui a révolutionné l’architecture européenne à la sortie de la Seconde Guerre Mondiale, n’est pas été la tête d’affiche d’une exposition avant 2018 !

Mais Gio Ponti est-il un architecte d’abord, puis un designer ensuite ou l’inverse? C’est toute la question que génère l’exposition. Un seul homme peut-il exceller dans les deux sciences ?

Objets, mobiliers, architectures construisent la rétrospective qui met en évidence l’influence de l’artiste sur la création contemporaine actuelle. Dans un parcours hybride, ponctué de pièces emblématiques de sa production et de réelles reconstitutions de décors d’intérieurs, le Musée parvient à nous embarquer dans une aisance, une familiarité et même une forme d’intimité entre le maître, son œuvre, et nous, visiteurs du dimanche, excités d’exhumer ENFIN, le talent de Gio Ponti.

L’entrée de l’exposition sous la célèbre nef du Musée se consacre aux années de l’artiste dans les célèbres maisons de verrerie que sont Fontana et Venini. Souvent oublié par les amateurs comme par les érudits de Ponti, c’est par cet art du verre et de la céramique que l’italien débute sa carrière.

 
 
 
 

Quelques pas plus loin, plusieurs pièces de mobilier, décrivent l’évolution esthétique et technique du design de Gio Ponti. Parallèlement (au sens propre comme figuré) apparaissent ses travaux d’architectes, entre maquettes, photographies et explications. L’histoire de Domus, le célèbre magazine qu’il crée en 1928, marque également les murs de l’exposition.

Le terme de l’aventure est construit par un enchaînement de pièces dont le décor a été pensé par le designer. C’est près de 60 ans de création que met en scène l’exposition, qui accorde en terme de ratio dans la scénographie, une place plus importante à son travail de designer et d’artiste, qu’à son travail d’architecte. Mais cette présentation traduit-elle une réalité ? Gio Ponti, plus designer qu’architecte ?

Eh bien non ! Gio Ponti est architecte ET designer. L’interprétation de l’importance de son travail dans les deux disciplines se trouve en fait dans l’intérêt personnel de chacun. Si certains le considèrent avant tout comme un architecte, d’autres (je m’inclus dans ce panel) aiment Gio Ponti, avant tout comme un designer. L’affiche de l’exposition traduit d’ailleurs assez bien cette idée !

Mais plus que de répondre au clivage souvent établi entre les deux disciplines, l’exposition traduit à quel point, Gio Ponti se sert du design dans l’architecture, et de l’architecture, dans des pièces de mobilier (on pense à la chaise Gabriela), des objets décoratifs (service Pastille pour Christofle) ou encore dans le décor et l’aménagement d’intérieur (céramique bleu et blanc de la maison Ceramica Agostino).

Gio Ponti, archi-designer: c’est la manière du MAD de conclure et de mettre tout le monde d’accord, sur le talent de l’homme.

 
 
Tutto-Ponti-Gio-Ponti-archi-designer-au-Musee-des-Arts-Decoratifs-de-Paris-culturclub-newsletter.jpg

Le plus

Vous êtes libres ! Pas de sens de parcours, pas d’obligations de lectures, regardez, admirez, baladez-vous sans préoccupation du temps, dans un genre d’open space aménagé, qui ne dicte pas vos pas !

 

Par Solène Bisaga, publié le 26/02/2019

 
Artboard Copy 56.png
 

Exposition Tutto Ponti, Gio Ponti, archi-designer au Musée des Arts Décoratifs

Du 19 octobre 2018 au 5 mai 2019

Horaires

Du mardi au dimanche de 11h à 18h. Nocturne le jeudi jusqu’à 21h.

ATTENTION : le jeudi, seules les expositions sont ouvertes en nocturne. Les collections permanentes ferment leurs portes à partir de 17h45.

Tarifs

  • Plein tarif : 11 €

  • Tarif réduit : 8,50 €

 

 
Titre Plus d'articles.png
 

Partager sur